Quelques plantes sauvages comestibles

Le prochain atelier sur les plantes sauvages comestibles se déroulera le dimanche 17 juin de 10h à 15h. Il reste quelques places alors n’hésitez pas à vous inscrire en envoyant un message à rambouilletentransition@laposte.net.

Voici la description de quelques plantes parmi une quinzaine que vous pourrez préparerer et dégusterer :

  • L’égopode podagraire

L’égopode podagraire (Aegopodium podagraria), aussi appelé herbe aux goutteux, est une plante herbacée vivace de la famille des Apiaceae.

L’égopode était utilisée pour soigner la goutte. Sapide, elle peut être consommée crue, en salade, en soupe ou cuite, comme les épinards (retirer le pétiole s’il est devenu trop dur).

  • La tanaisie

La tanaisie commune (Tanacetum vulgare), encore appelée barbotine, est une plante herbacée vivace de la famille des Asteraceae, très commune en Europe.

Ses feuilles préparées en infusion étaient réputées avoir des propriétés toniques, antispasmodiques et fébrifuges. Cette plante est citée dans le capitulaire De Villis datant du début du IXe siècle, parmi les plantes potagères et aromatiques recommandées. Une recette médiévale en utilise les feuilles hachées pour aromatiser l’omelette. Elle peut également être utilisée dans les desserts pour confectionner flans et crèmes.

  • La consoude

La Consoude est une plante herbacée vivace, du genre Symphytum, appartenant à la famille des Boraginacées (bourrache, myosotis). Le nom français « consoude » provient des capacités de cette plante à accélérer la consolidation des fractures grâce à sa teneur en allantoïne.

Très utilisée en permaculture, la consoude est utile pour tous les jardiniers car elle est capable de récupérer gratuitement les précieux nutriments du sol telle une pompe fonctionnant à l’énergie solaire.

Tout est comestible dans la consoude officinale (Symphytum officinale). Les feuilles jeunes peuvent être ajoutées crues dans les salades, ou cuites en beignet, en nem, en soupe ou en purée. Les boutons floraux sont délicieux cuisinés à la façon des « brocolis » ou en « asperges ». Les parties souterraines très mucilagineuses, peuvent être consommées cuites.

  • L’alliaire

L’Alliaire officinale ou Herbe à ail (Alliaria petiolata) est une plante herbacée bisannuelle de la famille des Brassicacées.

Ses graines peuvent servir de substitut à la moutarde noire dans l’élaboration du condiment du même nom (moutarde). Les jeunes feuilles mélangées dans une salade apportent un léger gout d’ail. On peut également l’employer dans du beurre ou en faire du pistou.

  • L’achillée millefeuille

L’Achillée millefeuille (Achillea millefolium) est une plante herbacée vivace de la famille des Astéracées.

La plante possède plusieurs noms vernaculaires dont : Herbe aux coupures, Saigne-nez.

Les jeunes feuilles se consomment en salade. Les feuilles plus âgées en condiment ou éventuellement bouillies puis sautées. Les capitules peuvent se servir en thé solaire (trop fort pour une infusion).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s