Réchauffement : le GIEC met en garde contre des effets sévères et irréversibles

Pour maintenir la stabilité climatique de la planète, les scientifiques réunis par le GIEC ajoutent que « les niveaux d’émissions devront être proches de zéro en 2100, voire en dessous » – c’est-à-dire que, globalement, le système économique devra fonctionner en absorbant du CO2 plutôt qu’en en émettant comme c’est le cas aujourd’hui.

Réchauffement : le GIEC met en garde contre des effets sévères et irréversibles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s