Articles sur le Répar’Café dans l’Echo Rép’ !

2015-08-27-echo-rep

Le répare café connaît un tel engouement que les organisateurs, des associations locales,
cherchent de nouveaux bricoleurs aux doigts de fée comme des couturières.
Ce samedi marque, également, un changement dans le concept de cet atelier. Au lieu de repartir avec ses objets réparés, on peut, aussi, décider de le laisser. Il sera, ensuite, donné à une famille dans le besoin.
Pratique. Répare café, samedi 29 août, entre
10 heures et 12 h 30. 54, rue d’Angiviller,
à Rambouillet. Entrée libre.

Et un autre article de juillet :

2015-07-07-echo-rep

Assise à une table aux côtés d’Amélie et Philippe, un couple de bricoleurs fidèles du Répare café, la petite Maëlle, 8 ans, a tenté de sauver l’hélicoptère télécommandé de son petit-frère. Les coups de tournevis sont encore maladroits mais avec l’aide de ses deux professeurs du jour, l’objet a vite retrouvé une seconde jeunesse. « Regarde, la lumière rouge de la télécommande clignote. On va y arriver ! »
« Être utile aux autres »
Très pédagogues, Amélie et Philippe assistent à tous les rendez-vous du Répare café depuis la première édition en novembre. Ordinateurs, imprimantes, grille-pain, rien ne peut leur échapper. « Ce que j’aime, c’est le bricolage mais surtout être utile aux autres. Ça me fait du bien de pouvoir aider quelques personnes avec mes mains et mes quelques connaissances en réparation », confie Philippe.
« Et puis, je profite de ce moment pour acquérir des notions de pédagogie qui ne sont pas du tout naturelles chez moi. Cela me sert dans mon travail lorsque j’ai des stagiaires à former. »
Organisé par trois associations de la région (La Fabric des Colibris, ÉmanSel et Rambouillet en transition), le Répare café s’est donné pour mission de réparer, grâce à l’entraide, des objets du quotidien en fin de vie. Un bon plan économique mais aussi écologique qui a rapidement trouvé son public dont des enfants et des adolescents qui n’hésitent plus à pousser la porte du Répare café pour tenter de réparer leurs objets au lieu de les jeter. Pour la rentrée, une table spécialement dédiée aux jeunes bricoleurs sera installée aux côtés des adultes bénévoles.
Depuis son inauguration, le Répare café est devenu incontournable. S’y pressent une fois par mois pas moins d’une vingtaine de personnes et une quinzaine de bricoleurs venus réparer gratuitement les objets en fin de vie.
En seulement quelques mois, cent cinquante visiteurs ont profité de ce rendez-vous. Face à ce succès inattendu, de nombreux projets verront le jour dès la rentrée comme des cours d’initiation à l’électricité ou encore des formations pour détecter et comprendre l’origine d’une panne.
En septembre, le Répare café quittera l’ancien temple de la rue Clemenceau et s’installera à l’Usine à chapeaux pour plus d’espace. Mais aussi parce que « l’ancien temple accueillera en résidence un artiste ». D’autres lieux sont envisageables dont la salle Patenôtre ou encore un stand sur le marché. Mais cela « reste encore des projets ».
Marine Vautrin
rambouillet@centrefrance.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s