Archives pour la catégorie Se nourrir localement

Rencontre et débat autour de l’agriculture biologique

Dans l’Echo républicain du mardi 16 octobre 2012.

Publicités

« Bio-Attitude » le 12 octobre

affiche bioattitude 12 octobre Rambouillet

Le vendredi 12 octobre 2012 à 20h, le documentaire « Bio-Attitude sans Béatitude » d’Olivier Sarrazin sera projeté dans la Salle Saint-Hubert à Rambouillet.

 » La surexploitation des surfaces cultivables et l’industrialisation de l’agroalimentaire ont appauvri et pollué les ressources naturelles de notre planète. Pesticides, engrais chimiques et farines animales ont contaminé nos aliments et notre santé n’est pas plus épargnée que l’environnement. »

« Ce film nous emmène à la découverte de la production bio dans plusieurs régions de France. Sans passéisme ni béatitude, le propos est de battre en brèche quelques rumeurs infondées qui voudraient cantonner la Bio à une consommation élitiste ou marginale. »

La projection de ce documentaire sera suivie d’une discussion avec des producteurs locaux pratiquant l’Agriculture Biologique. M. Van Dooren, céréalier-boulanger de La Budinerie à  La Celle-Les-Bordes, Mme Grégoire, maraîchère à Saint-Rémy-L’Honoré et M. Way, apiculteur des ruchers du Dourdannais à Villeconin, feront partie des invités qui participeront aux échanges et pourront répondre à vos questions.

Menu de la Roselière

Dimanche 17 juin, nous étions une douzaine d’adultes à profiter des connaissances d’Hervé et d’Evelyne en matière de plantes sauvages comestibles. Avec les 8 enfants, nous avons cueilli les feuilles et les fleurs qui nous ont permis de préparer le menu suivant.

  • Apéritif avec de la mélisse et du lierre terrestre.
  • Canapés d’orties
  • Fromage blanc de tanaisie
  • Tisane de sauge et de thym
  • Gratin de berce et de pomme de terre
  • Pâtes au pesto vert (orties et achillée mille feuilles)
  • Salade de plantes sauvages surprise (comprenant de la stellaire…) à la sauce tahinaise
  • Flan d’armoise et de menthe

Bibliographie

  • L’herbier à croquer de F. Couplan aux éditions favre.
  • Dégustez les plantes sauvages de F. Couplan aux éditions sang de la terre.
  • Grignotages sauvages histoire d’une boîte à biscuits de B. Delaunoy aux éditions du Terran.

Du côté des plantes sauvages

Evelyne et Hervé accueilleront un groupe d’une vingtaine de personnes chez eux pour découvrir des plantes sauvages, les cuisiner et les déguster. Cet atelier aura lieu dimanche 17 juin.

Cela fait des années qu’ils s’intéressent aux plantes et ont acquis des connaissances en participant à des ateliers auprès des spécialistes. Evelyne nous a envoyé la lettre d’information de François Couplan, un ethnobotaniste, spécialiste des utilisations traditionnelles des plantes sauvage et cultivées, qu’il a étudiées sur les cinq continents. La voici :

Lettre d’informations de François Couplan N°11

Bonjour à toutes et à tous,

Notre onzième lettre d’informations est à votre disposition.  Vous pouvez la télécharger en cliquant sur le lien suivant : http://www.couplan.com/fr/contact/Newsletter/lettre_infos_couplan_11.pdf

Vous y trouverez :

Balade du moment : Beauté des Alpes

Les plantes des montagnes sont soumises à d’énormes contraintes climatiques. Elles sont pourtant nombreuses, variées et particulièrement belles lors de leur floraison. La végétation des Alpes s’organise selon plusieurs étages qui se succèdent du pied du massif aux plus hauts sommets. Petit tour d’horizon pour apprendre à lire la montagne d’après sa flore…

La France des friches : de la ruralité à la féralité

Le  mot  «  friche  »  est  laid.  Il  évoque  un  paysage inquiétant  de broussailles  impénétrables, probablement  peuplées  de  serpents  et  de  bêtes nuisibles. Et pourtant, la friche est l’expression de la nature qui se développe vers la forêt. Un livre passionnant d’Annik Schnitzler et Jean-Claude Génot.

À suivre en juin et juillet…

  • Notre stage d’été en montagne aura lieu dans les Alpes du Valais central, en Suisse, à Saint Luc  en plein  cœur du Val d’Anniviers. Nous y passerons une semaine du 9 au 14 juillet, dans un chalet au bord d’un torrent. Au cours d’excursions variées, du fond de la vallée  aux  alpages  verdoyants,  nous  découvrirons  la  flore  alpine,  superbe  et  savoureuse, dans son plein épanouissement. Lors de nos excursions, nous ferons ample cueillette de plantes pour cuisiner ensemble le soir de délicieux «  repas sauvages », mettant en pratique les  recettes  évoquées  au  cours  de  la  journée.
  •  Nous organisons également cet été deux stages de gastronomie sauvage dans notre centre du Haut Ourgeas à Barrême dans les Alpes de Haute Provence. Il est situé à deux pas des Gorges du Verdon, au cœur de montagnes ensoleillées embaumées de lavande sauvage. Ils auront lieu du 23 au 28 juillet, puis du 30 juillet au 4 août. Le second peut-être combiné avec la survie douce qui aura lieu la semaine suivante.
  • Françoise Marmy organise du 6 au 11 août en Suisse un stage dans les Grisons, à Preda.
  • Les autres dates de nos stages pour l’année 2012 figurent sur notre site : www.couplan.com.
  • Nous avons commencé à prendre des inscriptions pour la session du Collège Pratique d’Ethnobotanique qui démarrera en septembre 2012. Si vous êtes intéressés par cette formation, allez voir sur notre site.
  • Pour tous renseignements sur les stages et la formation : france.breil@couplan.com

Le coin des livres…

  • Fleurs  des  Alpes  :  Balades  d’un  botaniste  des plaines aux sommets.  François  Couplan  nous  invite  à  une  promenade  à  la  fois scientifique  et  poétique  au  cœur  des  Alpes.  Tour  à  tour botaniste, simple observateur, randonneur gourmand, poète, il nous  conte  l’histoire  des  plantes  des  Alpes,  leurs  vertus culinaires  ou  médicinales,  leurs  stratégies  de  survie  ou  encore leurs difficultés à vivre dans ce milieu extrême. Partez  pour  une  randonnée  alpine  insolite  où  se  mêlent botanique et plaisir des sens devant la douceur de l’edelweiss, le parfum  chocolaté  des  nigritelles  ou  la  suavité  des  framboises sauvages… Un  très  beau  livre  de  grand  format  (24x 31  cm),  illustré  de 200  superbes  photos  du  célèbre  photographe  montagnard récemment disparu, Jean-Claude Ligeon. Ce livre est soldé à 20 euros, port compris, car nous liquidons notre fin de stock.
  • Se soigner avec les plantes de nos montagnes : Ce livre présente une centaine de plantes communes en montagne, faciles à se procurer dans le commerce ou dans la nature, dont l’utilisation raisonnée pour se soigner présente peu de soucis. Afin d’éviter les confusions possibles,   les   plantes   toxiques   les   plus   dangereuses   qui pourraient  être  rencontrées  sont  également  présentées.  Le lecteur  y  trouvera  la  description  botanique  précise  des  plantes médicinales,  leur  répartition  dans  nos  régions,  leurs  usages traditionnels  internes  et  externes,  les  principes  actifs  qu’elles renferment,  leurs  propriétés  scientifiquement  reconnues,  et quelques  exemples  d’usage  en  toute  sécurité.  Lorsque  des précautions  d’emploi  s’imposent,  elles  sont  mentionnées.  Les diverses  utilisations  alimentaires,  artisanales  ou  à  d’autres  fins de ces végétaux, sont également répertoriées. Chaque espèce est illustrée par  une ou plusieurs photographies permettant de les reconnaître dans leur environnement naturel.

La plante du moment : le chénopode Bon-Henri

avec trois recettes mettant en valeur cette délicieuse plante des montagnes : la soupe de chalet de la Gruyère, les asperges de Bon-Henri au naturel et les « dendeiruols de sangarrigou », d’étonnants gnocchis verts en provenance du pays niçois.

Nous vous souhaitons bonne lecture… et de succulentes dégustations

Cordialement
François Couplan

Quelques plantes sauvages comestibles

Le prochain atelier sur les plantes sauvages comestibles se déroulera le dimanche 17 juin de 10h à 15h. Il reste quelques places alors n’hésitez pas à vous inscrire en envoyant un message à rambouilletentransition@laposte.net.

Voici la description de quelques plantes parmi une quinzaine que vous pourrez préparerer et dégusterer :

  • L’égopode podagraire

L’égopode podagraire (Aegopodium podagraria), aussi appelé herbe aux goutteux, est une plante herbacée vivace de la famille des Apiaceae.

L’égopode était utilisée pour soigner la goutte. Sapide, elle peut être consommée crue, en salade, en soupe ou cuite, comme les épinards (retirer le pétiole s’il est devenu trop dur).

  • La tanaisie

La tanaisie commune (Tanacetum vulgare), encore appelée barbotine, est une plante herbacée vivace de la famille des Asteraceae, très commune en Europe.

Ses feuilles préparées en infusion étaient réputées avoir des propriétés toniques, antispasmodiques et fébrifuges. Cette plante est citée dans le capitulaire De Villis datant du début du IXe siècle, parmi les plantes potagères et aromatiques recommandées. Une recette médiévale en utilise les feuilles hachées pour aromatiser l’omelette. Elle peut également être utilisée dans les desserts pour confectionner flans et crèmes.

  • La consoude

La Consoude est une plante herbacée vivace, du genre Symphytum, appartenant à la famille des Boraginacées (bourrache, myosotis). Le nom français « consoude » provient des capacités de cette plante à accélérer la consolidation des fractures grâce à sa teneur en allantoïne.

Très utilisée en permaculture, la consoude est utile pour tous les jardiniers car elle est capable de récupérer gratuitement les précieux nutriments du sol telle une pompe fonctionnant à l’énergie solaire.

Tout est comestible dans la consoude officinale (Symphytum officinale). Les feuilles jeunes peuvent être ajoutées crues dans les salades, ou cuites en beignet, en nem, en soupe ou en purée. Les boutons floraux sont délicieux cuisinés à la façon des « brocolis » ou en « asperges ». Les parties souterraines très mucilagineuses, peuvent être consommées cuites.

  • L’alliaire

L’Alliaire officinale ou Herbe à ail (Alliaria petiolata) est une plante herbacée bisannuelle de la famille des Brassicacées.

Ses graines peuvent servir de substitut à la moutarde noire dans l’élaboration du condiment du même nom (moutarde). Les jeunes feuilles mélangées dans une salade apportent un léger gout d’ail. On peut également l’employer dans du beurre ou en faire du pistou.

  • L’achillée millefeuille

L’Achillée millefeuille (Achillea millefolium) est une plante herbacée vivace de la famille des Astéracées.

La plante possède plusieurs noms vernaculaires dont : Herbe aux coupures, Saigne-nez.

Les jeunes feuilles se consomment en salade. Les feuilles plus âgées en condiment ou éventuellement bouillies puis sautées. Les capitules peuvent se servir en thé solaire (trop fort pour une infusion).

Venez découvrir et déguster les plantes sauvages !

Dimanche 17 juin de 10h à 15h

Au Perray-en-Yvelines

Reconnaissance des plantes sauvages comestibles / préparation / dégustation

Dans un esprit de détente, nous partagerons le plaisir de découvrir des plantes qui se trouvent autour de chez nous, leurs intérêts nutritionnels et les recettes que nous pourrons reproduire.

La matinée au jardin nous apprendra à reconnaître une quinzaine de plantes sauvages comestibles.

Guidés par Hervé et Évelyne, nous cuillerons de quoi éveiller nos papilles pour le déjeuner.

L’atelier cuisine se déroulera en petits groupes, pour préparer apéritif, entrée, plat principal et dessert, le tout avec notre récolte toute fraîche et quelques autres ingrédients.

Renseignements pratiques :

Pour des raisons de place et d’organisation, le groupe sera limité à 20 adultes. Les enfants sont les bienvenus. L’adhésion à l’association n’est pas obligatoire : cet atelier est ouvert à tous !

Participation : 10 € par personne, 15 € pour deux personnes, nous contacter pour les familles avec enfants.

Inscriptions par mail à rambouilletentransition@laposte.net

Nous vous communiquerons l’adresse exacte après réception de votre inscription.