Ciné-pédalant

C’est à une aventure peu commune à laquelle Rambouillet en Transition va vous convier: Le Ciné pédalant.

Le ciné pédalant c’est quoi ?01_transition

Bah on ne sait pas trop encore mais une chose est sur c’est qu’il faudra pédaler ! Non, pas pédaler bêtement (ça on sait déjà faire!), pédaler pour du spectacle, du grand spectacle ! Des vélos, une transmission, une dynamo, un peu d’électronique et zou, que la lumière jaillisse !

Comment ça marche ?

En gros, ce sera un lecteur vidéo (ordinateur ?), un système de sonorisation et de projection d’image à alimenter par la force musculaire. Aujourd’hui on fait de très bons projecteurs à leds peu énergivores. Branché à un lecteur video + enceintes, on ne devrait pas dépasser les 150 watts, bref l’équivalent d’une balade en vélo un peu sportive dans les environs, pas la mer à boire. Nous devons avoir la bonne dynamo avec certainement un régulateur de tension et un témoin de puissance… La connectique est à réfléchir, prévoir de plugger d’autres équipements au cas ou un champion cycliste bien dopé venait nous rejoindre (et on en connaît à RET, si si…).

Voyez plutôt les merveilleux protos qui existent déjà :

Gaspiller l’énergie, quel plaisir !

Penser à la fin de l’énergie bon marché, aux déchets… mais bon sang comme c’est fatiguant d’être écologiste ! Alors quand on sait que l’énergie fournie est entièrement propre, on peut enfin se laisser aller, se défouler, gaspiller ! Et vive le gaspillage!

Le public est à la fois spectateur et acteur, il s’amuse sans jamais oublier que le divertissement est au prix de l’effort à fournir. On recueil ce que l’on donne, pas davantage. A ce prix la, le gaspillage est un luxe, mais un luxe encouragé et souhaitable !

Gare au blackout !

A priori on n’est pas pour qu’une batterie prenne le relais du système électrique : pas de pédalage, pas de chocolat ! On est des puristes ou quoi ?! Il faudra donc se relayer dans la salle pour que le moteur tourne à bon régime sinon c’est le blackout assuré. Un rabatteur dans la salle organisera le relais des pédaleurs, on prévoit même quelques coups de fouets pour les fainéants et les accrocs au plutonium!

 

Mais à part ça?hometrainer

Pas question de voir un projet au rabais : Projections de films, de reportages photographiques, animation de débats… les idées ne manquent pas ! Le système sera portable et transposable partout on l’on veut. Le spectacle sera la projection avant tout (et pas les pédaleurs) et l’énergie à produire ne devra pas être trop dure à fournir : ce sera une salle de ciné, pas un bagne! L’installation ne devra pas être trop bruyante non plus pour ne pas perturber le spectacle. Ouh mais ça en fait des contraintes!

Une énergie partagée

Le ciné pédalant c’est une aventure partagée entre les villes en Transition des Yvelines. Le groupe de travail se compose aujourd’hui de 4 personnes. Les diplômés de Supélec sont aussi les bienvenus!

 

Publicités

4 réflexions sur « Ciné-pédalant »

  1. Vous avez fait des essais?
    je crois bien que 150W est la puissance thermique humaine d’une petit ballade en vélo. Il y a pas mal de perte d’énergie à la convertir en mouvement par les muscles, et après un peu à la transmission, puis à la conversion en énergie électrique. On serait loin de 150W
    Par ailleurs il faut bien un peu de batterie pour stabiliser le système, l’électronique ne supportera pas un apport de puissance qui varie dans le temps.

    1. Salut jeuf1!

      Effectivement, vu la perte d’énergie constatée sur notre proto, on table sur 2 pédaleurs pour fournir à peu près 150 watts facilement. C’est important que le pédalage soit aisé, il faut de la marge pour que le pédalage soit souple: nous ne sommes pas tous des Hinault ici et Rambouillet en Transition c’est pas un club sportif de vélo! Il faudra calibrer le système sur la consommation d’énergie qui n’est pas encore fixée, on exclue pas non plus une mécanique qui puisse coupler 4 pédaleurs simultanément!

      Pour la batterie, tout dépend de ce qu’on veut en faire. Nous en aurons effectivement besoin d’une quand même pour fournir une tension d’excitation pour l’alternateur. De la à relayer le circuit électrique entier ne serait-ce que pour permettre aux pédaleurs de faire une (petite) pause, je ne crois pas que nous y sommes prêt, nous serons intraitables!

      Si l’aventure vous tente, n’hésitez pas à vous joindre au groupe de travail.

      Bruno.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

L'association citoyenne pour la résilience de Rambouillet et de sa région

%d blogueurs aiment cette page :